Les Midis de la Santé – Accompagner la santé mentale des personnes âgées : l’affaire des proches et des professionnels.

29 septembre 2016 - 12:00 / 14:00

Bibliothèque Centrale de la Louvière, 1 rue Paul Pastur, 7100 La Louvière

065 87 96 04

midi-sante-9-2016

(télécharger la brochure et le bulletin d’inscription en cliquant sur l’image)

Accompagner la santé mentale des personnes âgées : l’affaire des proches et des professionnels.

A quelques jours de la Semaine des aidants proches qui démarre le 3 octobre, l’accompagnement des personnes âgées et très âgées sera le thème de deux midis santé. Ils se dérouleront les 20 et 29 septembre. Le 20 septembre à l’Observatoire de la Santé du Hainaut à Havré et le 29 à La Louvière (Réseau louviérois de lecture publique). Les midis santé seront animés par Pierre Gobiet, auteur de « Comprendre et accompagner une si longue vie », paru aux Editions Mardaga. La presse
et des professionnels, mais aussi des aidants proches ont déjà souligné à quel point ce livre est important.
L’auteur travaille notamment dans un centre de consultation ambulatoire pour personnes âgées sur leur lieu de vie. Il intervient au domicile et en maisons de retraite, dans la sphère du privé, là où se déploie, au quotidien, la vie intime des personnes.

Toutes les vieillesses sont différentes, selon Pierre Gobiet. Chacune mérite d’être soutenue. « Comprendre et accompagner une si longue vie » aide à penser la vieillesse avec humanité et optimisme. Les différents stades du vieillissement, mais aussi l’intimité ou la dépendance sont abordés avec sensibilité. Le livre est
conçu comme un voyage coloré dans les contrées des longues vies. Par les témoignages qu’il contient, les exemples concrets, les fragments de récits de vie, il s’adresse non seulement aux aidants ou au proches, mais en premier lieu à tous ceux qui se questionnent sur les enjeux de ce (très) grand âge.

Les personnes du (très) grand âge, derrière une apparence parfois désoeuvrée et passive, sont en réalité très activement occupées par l’élaboration de la question de leur fin de vie, au sens large du terme. Ce travail essentiel est plus ou moins laborieux, mais pour tous, il a pour vocation de conduire à l’apaisement.

« Plus que d’oublier, c’est bien davantage le vécu d’être oublié qui est douloureux dans le grand âge », explique Pierre Gobiet. Il est vrai que garder des liens sociaux quand la mobilité est défaillante, que la vue baisse et que l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication n’est pas facile et relève souvent du parcours du combattant. Pourtant, ces liens sont fondamentaux. Nul ne peut vivre exclusivement dans l’assistanat. Nul ne peut se contenter de recevoir sans donner en retour. «Même si », précise le psychologue, « être utile aux autres est complété par une utilité pour soi, dans un travail bienveillant et précieux, de soi pour soi. » Et Pierre Gobiet d’ajouter que « les personnes du très grand âge ont tous les âges à la fois. Généralement, cette faculté est plutôt décrite comme une
désorientation dans l’espace et dans le temps. Or elle n’est pas nécessairement une confusion ».

Une approche à découvrir les 20 et 29 septembre, dès midi. Le 20 à l’OSH, 1 rue de Saint-Antoine, 7021 Havré et le 29 septembre, à la Bibliothèque Centrale de la Louvière, 1 rue Paul Pastur, 7100 La Louvière. Infos et inscriptions auprès de Véronique Janzyk au 0496 18 56 43 ou au 065 87 96 04.

Véronique Janzyk
Cellule communication
Observatoire de la Santé du Hainaut
http://observatoiresante.hainaut.be
065 87 96 04
0496 18 56 43

Read More

Leave a Reply

*