Conférence-débat : L’hospitalisation sous contrainte, regards croisés

19 avril 2016 - 19:00

Ferme du Douaire, Av. des Combattants, 2 - 1340 Ottignies

04 344 45 45

Affiche-conférence-d'Ottignies-19-avril-2016

L’hospitalisation sous contrainte : un mal pour un bien ?

La mise en observation est régie par la loi du 26 juin 1990 relative à la « protection de la personne des malades mentaux ».

C’est un sujet sensible et difficile. En effet, il implique l’hospitalisation sous contrainte de personnes atteintes de troubles psychiques qui mettent en péril leur santé et leur sécurité. Parfois, leurs agissements peuvent constituer une menace pour la vie ou l’intégrité d’autrui. C’est souvent un contexte critique qui se trouve déclenché par un refus de soins, sur fond d’anosognosie (c’est-à-dire non reconnaissance des troubles par la personne).

Parce que la mise en observation entraîne une restriction provisoire de liberté, pareille mesure, sans autre perspective de réponse adéquate, se révèle source de souffrances pour le patient comme pour l’entourage. Cette mesure judiciaire « devrait » être vue comme une étape vers un mieux-être pour la personne hospitalisée, mais est-ce toujours le cas ?

Dans notre société, certaines difficultés liées à l’augmentation du nombre d’isolés, à un taux de chômage élevé et à la hausse des prix du logement, conduisent à un processus de précarisation, générateur de souffrances psychiques pouvant amener lui aussi à une hospitalisation sous contrainte.

Le sujet de la conférence-débat choisi par Similes Brabant wallon conserve toute son actualité. D’autant que la récente réforme de la santé mentale dans son article « 107 » prévoit de favoriser le travail en réseau et d’agir préventivement auprès des personnes atteintes de troubles psychiques.
L’action préventive d’équipes mobiles d’intervention psychiatrique auprès de la personne fragilisée pourrait conduire à éviter  l’hospitalisation sous contrainte. A condition toutefois que l’actuelle réforme de la santé mentale puisse avoir les moyens de sa nécessaire application. Ce n’est toujours pas le cas dans notre belle province du Brabant wallon…

En favorisant ces « regards croisés » sur une thématique délicate, Similes entend répondre à son objectif d’aide et d’information à tout public intéressé et aux proches des personnes atteintes de troubles psychiques.

Read More

Leave a Reply

*